Accueil Blog

Chien qui aboie trop : quelles solutions ?

0

Les aboiements incessants d’un chien peuvent être un véritable défi pour son ou ses propriétaire(s). Non seulement ils peuvent perturber la paix du foyer, mais ils peuvent également causer des tensions avec les voisins. Pourtant, les aboiements sont une forme naturelle de communication chez les canidés. Comprendre pourquoi un chien aboie est la clé pour trouver des solutions efficaces et adaptées. Dans cet article, nous explorerons les différentes causes des aboiements excessifs et proposerons une série de conseils pratiques et de méthodes pour aider à réduire ce comportement.

Comprendre pourquoi son chien aboie

Les aboiements de votre chien sont sa façon de communiquer avec vous et avec le monde extérieur. Comprendre les raisons derrière ces aboiements peut vous aider à identifier les solutions les plus appropriées. Voici quelques causes fréquentes que nous avons pu déterminer en interrogeant le gérant du site Expert Du Chien  :

  1. Anxiété ou peur. Certains chiens aboient en réponse à des situations qui les effraient ou les mettent mal à l’aise, comme des bruits forts ou l’arrivée d’étrangers.
  2. Stimulation externe. Votre chien peut réagir par des aboiements aux passants, autres animaux, ou à d’autres stimuli visuels ou sonores qu’il perçoit comme une menace ou une invitation au jeu.
  3. Ennui ou manque d’exercice. Un chien qui n’est pas suffisamment stimulé physiquement ou mentalement peut aboyer simplement pour se divertir ou attirer l’attention.
  4. Protection du territoire. Les aboiements peuvent aussi être une façon de défendre son territoire contre des intrus perçus.

Quelles solutions pour un chien qui aboie trop ?

Pour aborder les aboiements excessifs de votre chien, plusieurs solutions comportementales peuvent être mises en place. Ces stratégies visent à modifier le comportement de votre chien de manière positive et constructive.

  1. Formation à l’obéissance. Apprendre à votre chien des commandes de base comme « silence » ou « non » peut être très efficace. Utilisez des récompenses pour encourager le silence et appliquez les commandes de manière cohérente.
  2. Désensibilisation. Si votre chien aboie en réaction à des stimuli spécifiques, exposez-le progressivement à ces éléments de manière contrôlée. Par exemple, si les aboiements sont déclenchés par des visiteurs, organisez des visites courtes et fréquentes, en récompensant votre chien lorsqu’il reste calme.
  3. Divertissement et exercice. Un chien qui s’ennuie est plus susceptible d’aboyer. Assurez-vous qu’il dispose de suffisamment de jouets interactifs et qu’il bénéficie de séances de jeu régulières. De plus, des promenades fréquentes et des sessions de jeu actives peuvent aider à dépenser son énergie excédentaire.
  4. Routine claire. Établir une routine quotidienne pour les repas, les promenades, et les périodes de repos peut aider à sécuriser votre chien et à réduire son besoin d’aboyer.

Aide et outils

Pour aider à gérer les aboiements excessifs de votre chien, divers outils et aides peuvent être utilisés en complément des méthodes comportementales :

  1. Colliers anti-aboiement. Ces dispositifs peuvent émettre un son, une vibration, ou un léger choc électrique en réponse aux aboiements. Il est crucial de les utiliser sous supervision et de manière éthique, en considérant le bien-être de l’animal.
  2. Cabanes insonorisées. Pour les chiens particulièrement bruyants, une cabane insonorisée peut réduire le bruit des aboiements, surtout en extérieur. Ces structures fournissent un refuge où le chien peut se sentir en sécurité et moins enclin à aboyer.
  3. Consultation avec un comportementaliste canin. Si les aboiements persistent, un professionnel peut observer le comportement de votre chien et offrir des conseils personnalisés. Un comportementaliste peut identifier des déclencheurs spécifiques et élaborer un plan de traitement adapté à vos besoins.

Maîtriser les aboiements excessifs de son chien : que faut-il retenir ?

Les aboiements excessifs de votre chien peuvent souvent être atténués en comprenant les causes sous-jacentes et en appliquant des stratégies adaptées. Il est essentiel de combiner formation à l’obéissance, désensibilisation, et suffisamment de stimulation physique et mentale. Les outils comme les colliers anti-aboiement et les cabanes insonorisées peuvent également être utiles, mais doivent être utilisés avec discernement et sous supervision. 

Enfin, n’hésitez pas à consulter un comportementaliste canin si les aboiements persistent. Avec patience et consistance, il est possible de réduire significativement les aboiements indésirables et de favoriser un environnement paisible pour tous.

Les bons à savoir pour adopter un chien berger américain miniature

0

Quitte à adopter un chien, choisissez un animal actif et enthousiaste avec lequel vous pouvez jouer et vous sentir à l’aise. Tel est le cas du berger américain miniature. C’est à la fois un compagnon idéal à la ferme que pendant n’importe quelle activité. Il est sportif et joyeux. De quoi vous sortir de la monotonie de votre vie quotidienne. Mais, comment en prendre soin ? Quels sont les bons à savoir pour adopter cette race de soin ? 

Adoptez dans une ferme d’élevage de qualité

Cette race de chien est assez rare et difficile à trouver. Pour être sûr d’en avoir un vrai, adressez-vous à berger américain miniature elevage. Des spécialistes s’occupent des chiots dès leur naissance afin de leur garantir un maximum de bien-être et une bonne santé. Cela minimisera aussi les risques pour vous par la suite. Sachez que les procédures d’adoption varient d’une ferme d’élevage à un autre. Vous en saurez davantage en consultant le site de ces professionnels. 

Comme son nom l’indique, c’est une race de chien d’assez petite taille. Néanmoins, il n’est ni trop haut ni trop pas et sera à l’aise dans n’importe quel environnement. Le berger américain miniature est un chien fidèle, loyal et docile qui fera tout pour vous plaire. Originaire des États-Unis, il est de plus en plus présent en Europe, surtout en France, ces dernières années. Il faut dire qu’il est simple à prendre en charge avec son poids de 9 à 14 kg et sa taille de 33 à 46 cm environ. Évidemment, les mâles seront plus grands que les femelles. 

Un chien qui a besoin de beaucoup de présence

Le berger américain miniature est l’animal de compagnie idéale pour celles et ceux qui aiment avoir de la compagnie. En effet, ce dernier déteste la solitude. Il a besoin d’énormément de présences pour se sentir bien. 

C’est aussi un bon chien de garde qui aboie pour protéger son maître de tout danger. En plus, malgré son poil long, il ne nécessitera pas énormément d’entretien. Les professionnels qualifient d’ailleurs son pelage de « autonettoyant ». Vous n’aurez à faire qu’un brossage par semaine. 

Évidemment, vous devez aussi adapter son alimentation en fonction de son âge et son état de santé. Dès le moment de l’adoption, prenez rendez-vous chez un vétérinaire pour en savoir plus. Vous devez également vous attendre à faire des vaccins et des rappels. C’est une mesure obligatoire pour les maîtres-chiens en France. 

Les problèmes de santé de cette race de chien 

Généralement, le berger américain miniature a une santé de fer. Il n’a pas de problèmes spéciaux. Il aura simplement besoin de faire des exercices tous les jours pour s’entretenir. 

Pour autant, vous ne serez pas à l’abri de quelques incidents. On peut citer par exemple les troubles digestifs, les infections, les blessures, etc. C’est pourquoi on vous conseille toujours de prendre une assurance santé pour chien. C’est votre meilleure protection contre les dépenses imprévues liées à la santé de votre animal. 

Acheter des accessoires pour mettre à l’aise votre animal de compagnie 

Tout adoptant devra se préparer à l’arrivée de son berger américain miniature. Avant même le jour de l’adoption et avant de le ramener chez vous, achetez quelques accessoires. Vous aurez par exemple besoin d’un panier pour le mettre à l’aise s’il doit dormir dans un coin de la maison. N’oubliez pas non plus les gamelles. Vous aurez besoin d’un bol pour la nourriture et d’un autre pour l’eau que vous pouvez aussi remplacer par une fontaine. 

Procurez-vous également des jouets qui couinent et une laisse pour les promenades ainsi que quelques accessoires pour faire du sport avec votre animal. Une animalerie en ligne aura tout ce dont vous avez besoin.  

 

Quels aliments complémentaires naturels donner à son chien ?

0

Il est important pour tout propriétaire d’un fidèle animal de compagnie de lui donner ce qu’il y a de mieux en terme d’alimentation, afin de privilégier le bien-être et la santé de celui-ci. En plus d’une alimentation de qualité de base (croquettes, pâtés, …), il vous est possible de donner à votre chien des compléments naturels à cette alimentation. Dans cet article, nous explorerons quelques-uns de ces aliments complémentaires naturels qui peuvent aider à améliorer la santé globale de votre chien.

Les poissons

Les poissons tels que le saumon, la sardine et le thon sont une excellente source de protéines de qualité et d’acides gras oméga-3. Ces acides gras essentiels favorisent la santé cardiaque, améliorent la fonction cérébrale et renforcent le système immunitaire de votre chien. Ils contribuent également à maintenir un pelage sain et brillant. Il est important de cuire soigneusement le poisson avant de le donner à votre animal pour éliminer tout risque de parasites ou de bactéries. Veillez à éviter les poissons aux arrêtes fines ou prenez bien soin de les retirer totalement afin d’éviter tout risque pour la santé de votre animal. 

Vous pouvez également opter pour des parties de poissons séchées vendu sur le site de Lysi où tout propriétaire de chien(s) pourra se procurer de la peau de cabillaud pour son animal de compagnie et lui assurer un apport en protéines et acides gras suffisant. 

L’huile de poisson

Les huiles de poisson sont très riches en acides gras oméga-3, qui sont bénéfiques pour la santé de la peau, du pelage et des articulations de votre compagnon à poil. Ces acides gras aident à réduire l’inflammation et favorisent une peau saine, un pelage brillant et des articulations souples. Il est important de choisir une huile de poisson de haute qualité spécialement conçue pour les animaux de compagnie. Ces huiles peuvent être incorporées aux repas de votre chien pour lui apporter tous les nutriments nécessaires à sa bonne santé.

La citrouille

La citrouille est une source naturelle de fibres et d’autres nutriments essentiels tels que le bêta-carotène, la vitamine C et la vitamine E. Elle peut aider à réguler la digestion de votre chien, en particulier en cas de diarrhée ou de constipation. Prenez bien soin de donner à votre chien des citrouilles achetées en supermarché et/ou BIO, afin d’éviter tous risques de présence de bactéries nocives pour votre animal parfois présente dans les citrouilles issues de la culture privée. N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire, qui saura vous donner toutes les indications concernant la préparation de la citrouille pour la donner à votre animal.

Le curcuma

Le curcuma est une épice déjà bien connue pour ses propriétés anti-inflammatoires et est beaucoup utilisé dans l’alimentation humaine. Nos amis les bêtes aussi peuvent voir leurs repas agrémentés de curcuma, qui peut être bénéfique pour les chiens souffrant de problèmes articulaires tels que l’arthrite. Le curcuma peut être saupoudré sur la nourriture de votre chien, mais assurez-vous d’utiliser de petites quantités et de choisir un curcuma de haute qualité. Il est également recommandé de consulter votre vétérinaire avant d’ajouter des suppléments de curcuma à l’alimentation de votre chien, afin de vous assurer que votre animal ne risque pas de faire une quelconque réaction.

En intégrant des aliments complémentaires naturels à l’alimentation de votre chien, vous pouvez contribuer à améliorer sa santé globale. Cependant, il est important de se rappeler que chaque chien est unique, et il est toujours préférable de consulter votre vétérinaire avant d’apporter des modifications importantes à son régime alimentaire. Les aliments complémentaires naturels ne doivent pas remplacer une alimentation équilibrée et de qualité. De plus, il est important de réaliser ces changements petits à petit, afin de voir comment réagit votre animal à ces nouveaux aliments.

Pourquoi les chiens se reniflent le derrière ?

0

Nous l’avons tous vu se produire, et nous nous sommes tous demandé pourquoi. Il est maintenant temps de répondre à cette éternelle question : Pourquoi les chiens se reniflent-ils le derrière ?

En bref, c’est leur méthode la plus efficace pour se rencontrer et se saluer. Mais pourquoi les chiens reniflent-ils spécifiquement les fesses, plutôt que les autres parties de leurs compagnons canins ? Jetons un coup d’œil à ce comportement apparemment bizarre.

Pourquoi les chiens se reniflent-ils la croupe ?

Lorsqu’un chien en accueille un autre avec le nez dans le derrière, il obtient en fait une brève biographie de son nouvel ami, écrite en molécules odorantes et en phéromones. Deux poches – appelées sacs anaux – produisent ces odeurs, qui fournissent aux autres chiens des informations sur tout, de la santé à l’état reproductif de votre animal, en passant par son bonheur, son sexe, son propriétaire et son régime alimentaire, précise l’article.

Les chiens ne sont pas les seules créatures qui apprennent à se connaître de manière aussi intime et personnelle. Il existe plusieurs autres espèces dont les glandes anales sécrètent des phéromones qui communiquent leurs informations aux autres. Par exemple, les chats ont, eux aussi, des glandes anales actives. Ces glandes produisent des sécrétions à forte odeur destinées à envoyer des signaux chimiques sur l’identité du chat aux autres animaux.

Mais pourquoi les chiens reniflent-ils les mégots des animaux domestiques et non ceux de leurs compagnons humains ? Eh bien, ce comportement n’est pas vraiment lié aux fesses, mais à l’emplacement de ces glandes actives. Les humains sont conçus un peu différemment, et les clés de notre identité ne se trouvent pas tout à fait aux mêmes endroits. Ainsi, si le reniflement des fesses est plutôt un comportement d’animal à animal, le reniflement des glandes concerne de nombreuses espèces sur Terre.

Cet article vous intéressera : Avis sur la clôture anti-fugue pour chien.

Certains chiens sont-ils plus enclins à renifler les fesses ?

On sait peu de choses sur les chiens qui sont plus enclins à renifler les fesses. Le reniflement de fesses est un comportement aussi important chez toutes les races. En général, le comportement transcende également le sexe, bien que des recherches publiées dans le Journal of the International Society for Anthrozoology en 1992 suggèrent que dans les espaces publics, les chiens mâles reniflent davantage les fesses que les femelles.

Puis-je apprendre à mon animal à ne pas renifler les fesses des autres chiens ?

Renifler les fesses est un comportement tout à fait normal chez les chiens, et c’est vraiment le meilleur moyen pour deux animaux de faire connaissance. Si la façon dont votre chien aborde d’autres chiens vous inquiète, un comportementaliste expérimenté peut vous aider à lui apprendre à modérer son enthousiasme ou son agressivité et à faire des présentations plus calmes. Vous pouvez également apprendre à votre chien à s’asseoir et à rester lorsqu’il rencontre d’autres chiens et demander à ceux qui s’approchent de respecter l’espace de votre chien.

Vous voudrez certainement consacrer du temps à apprendre à votre chien à écouter des ordres tels que « assis », « reste » et « viens », qu’il soit un renifleur de fesses agressif ou plutôt timide et doux. Ainsi, si votre chien rencontre un autre animal qui n’est pas à l’aise pour se faire renifler, vous pourrez rapidement reprendre le contrôle de la situation en donnant un ordre simple à votre chien.

Votre vétérinaire ou un professionnel des soins pour animaux de compagnie peut vous conseiller davantage sur les moyens de modifier le comportement d’accueil de votre chien. Cependant, il est peu probable que vous puissiez empêcher votre chien de renifler les culs des autres chiens.

Mon chien ne renifle pas les fesses – dois-je m’inquiéter ?

Si votre chien ne renifle pas les fesses et que vous êtes inquiet, prenez rendez-vous avec votre vétérinaire. Il est très possible que votre chien ne se sente tout simplement pas sociable ou qu’il préfère les gens aux chiens. Votre chien peut également être craintif ou anxieux en raison d’expériences négatives antérieures. Cependant, vous voudrez confirmer que l’odorat de votre chien est intact – surtout s’il s’agit d’un changement soudain de comportement – et une visite chez le vétérinaire peut vous assurer que tout est en ordre.

Pourquoi les chiens se reniflent-ils le derrière ? C’est pour la même raison que vous serrez la main de vos collègues de travail : pour apprendre à les connaître un peu mieux. La prochaine fois que vous le voyez, essayez de ne pas être gêné. Après tout, se renifler le derrière n’est qu’un signe que vous avez entre les mains une personne en herbe.

 

Comment calmer un chiot hyperactif ?

0

Il suffit de peu de choses pour qu’un chiot soit surexcité. Lorsque cela se produit, son cerveau libère une forte dose de dopamine, ce qui lui donne un sentiment de dépendance et l’encourage à répéter ce comportement hyperactif.

Cela peut sembler mignon au début, mais un chiot hyperactif se transformera souvent en un chien anxieux, destructeur ou agressif, d’où l’importance de maîtriser la situation le plus rapidement possible. Voici cinq façons d’y parvenir :

1 – Identifiez les déclencheurs de l’hyperactivité de votre chiot

Selon le site Canimaster, un chiot ne devient pas hyperactif sans raison : il y a toujours un élément déclencheur. Cela peut être lorsqu’il joue au tir à la corde, lorsqu’il rencontre un autre chien lors d’une promenade ou lorsqu’il est laissé seul à la maison.

Quoi qu’il en soit, les raisons les plus courantes de l’hyperactivité d’un chiot sont l’ennui, la surstimulation, la fatigue excessive ou la réaction à votre propre comportement surexcité.

Si vous parvenez à déterminer les raisons de l’hyperactivité de votre chiot, il sera beaucoup plus facile de mettre un terme à ce comportement. Par exemple, si l’ennui en est la cause, vous devrez faire en sorte que votre chiot soit mieux stimulé, tant mentalement que physiquement. En revanche, s’il est trop fatigué, vous devrez faire le contraire et lui apprendre à se calmer et à se détendre. Si votre chiot ne devient surexcité que lorsque vous le faites, vous devez vous efforcer de rester calme. 

2 – Ignorez le comportement hyperactif

De nombreux propriétaires encouragent involontairement l’hyperactivité, ce qui ne fait qu’aggraver la situation. Lorsque votre chiot est hyperactif, toute forme d’attention que vous lui accordez renforce son comportement.

Par conséquent, dès que votre chiot commence à être surexcité, prenez du recul et ignorez-le complètement. Ne parlez pas à votre chiot, ne le regardez pas et ne le touchez pas. Si votre chiot commence à vous tripoter ou à sauter, détournez simplement le regard.

3 – Récompensez les comportements calmes

Ignorer un comportement hyperactif est une chose, mais n’oubliez pas de récompenser votre chiot lorsqu’il parvient enfin à se calmer. Pour ce faire, utilisez des friandises de grande valeur plutôt que des jouets, car un jouet pourrait à nouveau exciter votre chiot. 

Gardez une voix calme et détendue lorsque vous récompensez votre chiot. Si votre chiot pense que vous vous énervez, il fera de même.

4 – Apprenez à votre chiot à se calmer

L’apprentissage de l’ordre « Calme » est plus long que celui de nombreux autres ordres. Toutefois, avec de la constance, votre chiot devrait l’assimiler en quelques semaines.

L’apprentissage de cet ordre s’inscrit dans la continuité de l’étape précédente, qui consiste à récompenser un comportement calme. Avant de donner à votre chiot une friandise pour son comportement calme, dites le mot « calme ». Si vous utilisez un clicker pour l’éducation de votre chiot, dites le mot-clé juste avant de cliquer et de donner la friandise.

Vous devrez répéter cette opération plusieurs fois par jour, pendant plusieurs jours consécutifs. En plus de récompenser votre chiot lorsqu’il se calme après avoir été hyperactif, vous devez également le récompenser à d’autres moments de la journée où il est calme. Chaque fois qu’il s’allonge et semble détendu, dites le mot-clé et donnez-lui une friandise.

5 – Utiliser l’ordre « Calme » lorsque votre chiot est hyperactif

Tout d’abord, n’utilisez jamais l’ordre « Calme » avant d’être certain que votre chien comprend ce qu’il veut dire. Si vous donnez l’ordre et que votre chiot l’ignore, cela ne fera que dévaloriser l’ordre, rendant inutile tout le travail accompli.

Une fois que votre chiot a compris l’ordre « pose », vous pouvez l’essayer. Toutefois, ne le faites pas lorsque votre chiot est en plein milieu d’un moment d’hyperactivité. Il y a de fortes chances pour qu’il soit trop stimulé pour vous écouter. Au lieu de cela, vous devez mettre en place une situation pour pratiquer l’ordre.

Vous pouvez par exemple jouer avec votre chiot avec un jouet de faible valeur dans une pièce calme et tranquille, sans aucune distraction. Jouez pendant une minute ou deux, puis arrêtez, avant de donner l’ordre à votre chiot. Faites-le avant que votre chiot ne soit trop excité. Ensuite, attendez que votre chiot se calme. Une fois qu’il s’est calmé, ce qui peut prendre un certain temps, félicitez-le et donnez-lui une friandise.

Vous pouvez ensuite perfectionner cet ordre en le pratiquant autour de différentes distractions et à différents stades du comportement surexcité de votre chiot. Toutefois, n’oubliez pas de toujours féliciter et récompenser votre chiot pour son écoute. Le calme doit être plus gratifiant pour votre chiot que l’hyperactivité !

6 – Donnez du temps à votre chiot

Dans de nombreux cas, le comportement hyperactif d’un chiot disparaît. Cela fait tout simplement partie de l’enfance du chiot. Cependant, que cela prenne des semaines, des mois ou des années dépend de la façon dont vous gérez les choses. En ignorant le mauvais comportement et en récompensant le bon, votre chiot se rendra vite compte qu’un comportement calme et stable lui vaudra des éloges et des friandises, et il le manifestera de plus en plus.

Croquettes premium : pourquoi préférer ce type de croquettes aux autres ?

0

 

Comme toutes les autres croquettes disponibles sur Croquettes de France, les croquettes premium sont fabriquées en France. Cette recette est proposée dans un emballage plus économique afin de pouvoir donner une alimentation saine et de qualité à son animal au meilleur prix !

 

Alimentation animale : adaptez-la !

 

Comme pour les êtres humains, il est essentiel de faire attention à l’alimentation donnée aux animaux de compagnie. Que ce soit pour les chiens comme pour les chats, il faut tenir compte de leurs besoins journaliers en fonction de leurs dépenses quotidiennes, mais aussi de leur race et de leur âge.

 

En effet, un animal qui vit en appartement aura certainement moins de besoins énergétiques qu’un animal qui vit en extérieur tous les jours… Cela en est de même pour un Border Collie, par exemple, qui est une race de chiens très active et qui nécessite certainement plus d’apports énergétiques qu’un Chihuahua. De même, qu’un chat senior n’a pas la même alimentation qu’un chaton !

 

Encore une fois, c’est comme pour nous : plus nous sommes sédentaires, plus nous devons faire attention à nos repas. Cependant, plus nous sommes actifs, plus nous allons avoir besoin de nous alimenter. Ainsi, il est conseillé de faire le point avec un vétérinaire. Lors de la consultation, ce dernier pourra alors analyser les besoins journaliers du chien ou du chat afin qu’il puisse bénéficier des rations dont il a besoin.

 

Pourquoi choisir les croquettes Premium de Croquettes de France

 

Tout d’abord, sachez que les croquettes Premium sont disponibles pour les chats et les chiens. Cependant, la catégorie destinée aux chats est moins complète que celle de leurs amis canins ! Les propriétaires de chiens pourront alors ravir leurs papilles.

 

L’un des grands avantages des croquettes Premium que vous pouvez trouver sur la boutique en ligne Croquettes de France est son bon niveau de digestibilité. Ni trop riches ni trop allégées, elles apportent à l’animal qui les consomme tous les besoins nutritifs dont il a besoin !

 

Morceaux de volaille, de poisson, ou d’agneau… Les croquettes Premium sont composées de protéines déshydratées animales nobles dont votre chien va raffoler. De plus, elles sont considérées comme étant de haute qualité grâce aux matières premières de bonne qualité, pures, et davantage concentrées en viande par rapport aux croquettes classiques.

 

Comme elles sont adaptées au métabolisme de l’animal, ces croquettes l’accompagnent dans sa digestion évitant ainsi divers troubles. Pour le nourrir tout en mettant en avant le savoir-faire français, c’est idéal ! En effet, fabriquées en France, elles assurent l’utilisation de produits locaux et le respect d’une législation stricte. Certainement l’une des plus strictes d’Europe ! Contrairement à d’autres industriels, Croquettes de France ne s’amuse ni avec les lois ni avec les mots ; les croquettes premium ne sont pas conçues à l’étranger puis mélangées en France, loin de là.

 

Que choisir entre des croquettes avec ou sans céréales ?

 

Quelle que soit votre préférence, mais surtout celle de votre chien, vous pourrez trouver le paquet de croquettes Premium que vous souhaitez. Voici une liste de toutes celles qu’il est possible de se procurer sur la boutique en ligne de Croquettes de France :

 

  • Croquettes premium pour chien adulte,
  • Croquettes pour vieux chien,
  • Croquettes allégées,
  • Croquettes pour les sensibilités cutanées,
  • Croquettes premium pour la sensibilité digestive,
  • Croquettes pour chienne en gestation.

 

Il est tout à fait possible d’acheter des lots de croquettes premium. Vous pouvez les retrouver sur la catégorie dédiée, directement sur le site internet. Les conditionnements sont assez volumineux pour permettre une tranquillité de rations.

 

Croquettes de France souhaite participer au bien-être des animaux de compagnie grâce à des croquettes Premium de haute qualité et fabriquées en France.

 

 

Une vie en meute

0
Les loups sont des animaux solitaires et territoriaux, qui vivent dans des meutes.
La meute comprend un couple reproducteur et ses petits. Elle se compose de 3 à 5 loups. Le territoire d’une meute est de 100 à 300 km2 et peut s’étendre sur plusieurs départements. La meute vit dans un endroit où il y a de la nourriture en abondance.

Le loup peut-il s’attaquer à l’homme ?

Le loup, espèce strictement protégée en France, n’attaque jamais les humains. Il peut toutefois attaquer les troupeaux de moutons et les chiens errants, et causer la mort de brebis. Le loup est en revanche un prédateur du gibier sauvage, qui représente la majeure partie de sa
alimentation. En France, le loup est une espèce protégée depuis 1992 (arrêté ministériel).

Où vit le loup en France ?

Le loup a disparu de France dans les années 1930 et n’a fait sa réapparition qu’au cours des années 1990. Aujourd’hui, l’espèce est présente sur le territoire français de manière plus ou moins continue, selon les départements et les zones géographiques où elle est présente. Les zones de présence permanente du loup en France sont au nombre de quatre : les Alpes, le massif Central, les Pyrénées et le Jura.
La population française de loups est estimée à environ 580 individus, dont une soixantaine dans les Alpes. Les autres départements abritant des meutes françaises sont l’Isère, la Savoie et la Haute-Savoie.

Mode de vie

La meute de loups est composée d’un couple dominant (ou couple alpha) et de plusieurs couples secondaires. La hiérarchie au sein de la meute est très stricte et le mâle alpha (ou « leader ») est le seul à être autorisé à s’accoupler avec plusieurs femelles. Il est également chargé de l’éducation des louveteaux et du maintien de la cohésion du groupe.

Combien de temps vit-il ?

L’espérance de vie d’un loup est en moyenne de 7 à 8 ans.

Le loup gris

Bien que le loup arctique soit considéré comme le plus fascinant grâce à son pelage blanc, le loup gris (Canis lupus) est le plus commun des loups, avec plus de individus. On le trouve dans toute l’Eurasie, à des altitudes variant du niveau de la mer aux sommets des montagnes. Les populations de loups sont en augmentation depuis le début du et ont atteint un effectif de 580 individus en France.
En Europe occidentale et centrale, les loups sont présents depuis le Paléolithique moyen, mais leur expansion a réellement commencé avec l’arrivée des loups gris.
Le loup gris (Canis lupus) a été introduit en Amérique du Nord par les colons européens. Il est également présent en Amérique du Sud.
Les loups gris sont les seuls prédateurs de grands ongulés (ongulés de taille supérieure à la moyenne).
Ils se nourrissent de proies animales sauvages (bovins, ovins, caprins, cervidés…), mais s’attaquent aussi aux troupeaux domestiques. Ils sont capables d’effectuer des bonds de plus de 3 mètres.
Le loup gris (Canis lupus) est un mammifère carnivore, mais il n’est pas considéré comme dangereux pour l’homme. Il est protégé en France par la Convention de Berne.

Des jouets pour chien adapté à tous les types de canidés

0

Comme pour tout enfant dans le monde, jouer fait partie des besoins vitaux d’un chiot. Mais pour nos amis les canidés, le jeu ne s’arrête pas lorsqu’ils deviennent adultes, non, ils doivent toujours jouer ne serait-ce qu’un petit peu. Le jeu contribue grandement à son développement physique ainsi qu’à son développement moral. Un jouet pour chien bien choisi sera bénéfique pour le corps et l’esprit de votre ami à 4 pattes, c’est pourquoi le marché propose différents modèles.

Des jouets intellectuels pour éviter l’ennui

Le chien peut devenir très intelligent, sa croissance mentale dépendra du mode de vie que vous lui imposez. En tout cas, si vous constatez que votre toutou ne fait que détruire tout, cela signifie qu’il s’ennuie. Et pour éviter cela, rien de tel qu’un jouet intellectuel qui saura attirer son attention tout en le divertissant. Après avoir compensé son ennui physique par des promenades, compensez son ennui intellectuel avec des jouets de logique et de dextérité. Vous trouverez une large gamme de jouets intellectuels pour chien sur Internet ou dans les magasins spécialisés. 

Les jouets pour les chiens sportifs

Si vous avez plutôt un chien sportif et énergique, les balades quotidiennes ne lui suffiront pas. Là, vous devrez combler son besoin de dépenser de l’énergie en lui offrant des jouets à lancer. Le frisbee, la balle et les bâtons seront parfaits pour votre animal. Avec ce genre de jouet pour chien, il devra courir pour aller le chercher, puis devra recourir pour le ramener vers vous. En moins d’une heure, votre chien sportif satisfera son besoin de se dépenser, et vous n’aurez pas à vous fatiguer pour y parvenir.

Les jouets rafraîchissants pour les chiens qui supportent mal l’été

Les chiens sont connus pour leur incapacité à supporter la chaleur et les fortes températures de l’été. Si vous ne faites pas attention à votre animal durant cette saison, il risque d’attraper un coup de chaleur. Pour éviter que cela n’arrive, offrez des jouets rafraîchissants à votre chien. Vous avez plusieurs options : la peluche rafraîchissante, les jouets flottants ou encore la piscine pour chien. Tous ces modèles permettent de divertir votre toutou tout en le refroidissant avec de l’eau. Installez une piscine pour canidé dans votre jardin ou sur la terrasse et votre chien passera l’été sans difficultés.

Les jouets pour les jeunes chiots

Grâce aux jouets éducatifs, le chiot peut accroître ses capacités intellectuelles tout en s’amusant. Selon le modèle, il peut être amené à appuyer sur un bouton ou à ouvrir un tiroir pour obtenir des croquettes, des biscuits ou des friandises. Il y a également le fameux jouet sonore ou « coin-coin », qui permet une meilleure appréhension des bruits dans la maison. Ce type de jouet permettra à votre chiot de jouer et de s’occuper tout seul grâce au son qui l’attire.

Peu importe la race, l’âge, la taille et la personnalité de votre animal, il doit avoir un jouet pour chien propre à lui. Vous pouvez opter pour des modèles à jouer seul ou avec vous. Dans tous les cas, veillez à ce que le jouet soit adapté à votre toutou et à ses besoins.

Devenir éducateur canin : que faut-il savoir ?

0

Vous tenir au côté des animaux de compagnies, notamment des chiens vous procure une sensation de bonheur ? Souhaitez-vous développer cette relation pour en faire votre métier ? Pourquoi donc ne pas devenir éducateur canin. Toutefois, avant de vous lancer dans ce passionnant métier, découvrez les informations importantes à savoir, les compétences devrez-vous avoir, vos missions, les études et formations devrez-vous suivre, les débouchés et les évolutions possible.

Les compétences requises devenir éducateur canin

Bien qu’il s’agisse d’un métier accessible à tous, être éducateur n’est pas une profession pour tous. En effet, pour devenir éducateur canin ou comportementaliste canin var, la première qualité indispensable à avoir est la passion pour les chiens.

Il est également indispensable pour un éducateur canin d’avoir les qualités suivantes :

  • Être patient,
  • Rigoureux,
  • Ferme,
  • Pédagogue,
  • Avoir confiance en soi,
  • Avoir un très bon relationnel avec les humains (les propriétaires des chiens).

Pour exercer pleinement ce métier, l’éducateur canin doit disposer de connaissances théoriques approfondies sur les différentes races de chien :

  • Anatomie,
  • Comportement,
  • Environnement,
  • Organisation sociale…

De cette manière, il peut venir en aide à toutes les races canines. Que ce soit un berger allemand, un labrador, un malinois, un boxer ou un rottweiler, il peut le dresser.

Les missions d’un éducateur canin

Globalement, le rôle d’un éducateur canin est d’éduquer les chiots et les chiens ayant des troubles comportementaux. Les propriétaires de chiens font généralement appel à un spécialiste du dressage canin pour différentes raisons :

  • L’apprentissage des bases de l’éducation,
  • La sociabilisation,
  • Pour résoudre des problèmes d’obéissance.

L’éducateur canin, dans son métier, se déplace chez les propriétaires de chien. De cette manière, il peut prendre connaissance et analyser le trouble de comportement à rectifier. Il élabore ensuite différentes méthodes de dressage en fonction des résultats de son analyse. L’éducation se fait souvent sous forme d’exercices et de jeux en situation réelle avec un système de récompense.

Chaque éducateur canin dispose de ses propres techniques. Toutefois, le but à atteindre est le même : établir une relation saine entre le propriétaire et l’animal. Il est également du ressort de l’éducateur canin de conseiller les propriétaires de chiots et de chiens sur différents plans :

  • Alimentation,
  • Santé,
  • Hygiène,
  • Législation.

Etudes et formations suivre pour devenir éducateur canin

Actuellement, le Brevet Professionnel éducateur canin (BP éducateur canin), créé par le Ministère de l’Agriculture, est le seul diplôme reconnu par l’État. De nombreux CFA et CFFPA dans plusieurs départements de France proposent les formations adéquates pour obtenir ce brevet. En suivant la formation, l’étudiant alterne cours et stage en entreprise. Accessible à tous, toute personne ayant 18 ans et plus peut suivre la formation pendant 2 ans (ou 1200 heures).

Toutefois, pour exercer cette profession, il n’est pas obligatoire d’avoir le BP éducateur canin. Il existe divers établissements et centres de formation privés qui proposent des formations certifiantes pour devenir éducateur canin. Vous avez le choix entre une multitude d’écoles privées et d’organismes de formations à distance partout en France.

Pour devenir éducateur canin, le seul document obligatoire à avoir est l’ACACED ou l’Attestation de Connaissances pour les Animaux de Compagnie d’Espèces Domestiques qui est connu comme étant le CCAD. L’ACACED certifie que vous êtes conscient des besoins physiologiques, comportementaux et biologiques de l’animal. En ayant cette attestation en main, vous pouvez exercer légalement un métier auprès d’animaux de compagnie.

Métier d’éducateur canin : quels débouchés et évolutions ?

Après l’achèvement de la formation, il est fortement conseillé de faire du bénévolat avant de démarrer son activité. Pourquoi ? Passer par cette étape permet de renforcer la confiance en soi, mais également d’approfondir la compréhension du déroulement du dressage.

Avec plus d’expérience, la majorité des éducateurs canins développe une carrière en auto-entrepreneur. La rémunération d’un éducateur canin dépend de plusieurs facteurs (entre 1000 jusqu’à 2500 euros par mois) :

  • La région géographique,
  • La demande,
  • La concurrence,
  • Mais surtout de l’efficacité de l’éducateur canin.

Selon les préférences du professionnel, un éducateur canin peut choisir d’autres activités, en complémentaire ou en évolution de son aptitude. Parmi les évolutions du métier d’éducateur canin, vous pouvez :

  • Ouvrir votre propre élevage canin,
  • Devenir toiletteur canin,
  • Devenir un agent cynophile,
  • Ouvrir une pension pour chiens,
  • Éduquer des chiens guides d’aveugle,
  • Dresser des chiens de défense ou de chasse,
  • Former des chiens pour un film ou un spectacle,
  • Éduquer des chiens d’assistance pour les enfants en situation de handicap.

La socialisation du chiot

0

À moins qu’il ne soit nouveau-né, lorsque vous adoptez un chiot, sa période de socialisation a déjà commencé. Il s’agit d’une période essentielle de la vie du chiot qui lui permet d’apprendre à interagir avec d’autres chiens, animaux, personnes et environnements. C’est à la fois un processus fondamental d’adaptation et une période sensible pour le chiot. Cette sensibilité signifie qu’il peut avoir du mal à s’adapter. Cela signifie également que des problèmes surviendront si leurs besoins en matière de socialisation ne sont pas satisfaits pendant cette période.

Si vous venez de les adopter, vous devrez savoir comment socialiser un chiot avec d’autres chiens. « Eduquer mon chien » explique les meilleures méthodes de socialisation d’un chiot pour s’assurer qu’il est stable et heureux lorsqu’il devient adulte. Nous examinons également la meilleure façon de socialiser un chiot avec les humains et les autres animaux. À moins qu’il ne soit nouveau-né, lorsque vous adoptez un chiot, sa période de socialisation a déjà commencé. Il s’agit d’une période essentielle de la vie du chiot qui lui permet d’apprendre à interagir avec d’autres chiens, animaux, personnes et environnements. C’est à la fois un processus fondamental d’adaptation et une période sensible pour le chiot. Cette sensibilité signifie qu’il peut avoir du mal à s’adapter. Cela signifie également que des problèmes surviendront si leurs besoins en matière de socialisation ne sont pas satisfaits pendant cette période.

Comment socialiser un chiot avec d’autres chiens ?

 Lorsqu’un chiot naît, ses yeux sont fermés et il n’est même pas capable de déféquer tout seul. Ce n’est que vers l’âge de trois semaines qu’il commencera à prendre conscience de son environnement et à développer les compétences nécessaires pour interagir avec les autres. C’est le début de la période de socialisation et c’est la mère qui est fondamentale au début. Elle surveille sa portée et lui fait savoir ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas.

Au début, le chiot apprend le langage canin. Il devra connaître les comportements typiques de l’espèce, ainsi que les limites de son comportement de jeu. Un facteur très important dans ce processus d’apprentissage est l’inhibition de la morsure. Les chiots s’apprendront mutuellement quand une morsure cesse d’être ludique et devient trop agressive. C’est très important car nous ne voulons pas qu’ils mordent les enfants, les autres animaux domestiques ou nous-mêmes lorsqu’ils seront plus âgés.

En raison de l’influence fondamentale de leur mère et de leurs frères et sœurs, un chiot ne doit pas être retiré de la portée avant un minimum de 8 semaines. Après 12 semaines, la mère les enverra de toute façon se débrouiller seuls. Un chiot doit donc rester avec sa mère jusqu’à l’âge de 8 à 10 semaines pour qu’il puisse apprendre les bases de son comportement. Après cette période, le chiot devrait savoir comment se comporter avec d’autres chiens et d’autres personnes, mais il sera encore ouvert à de nouveaux environnements et individus.

Le fait de proposer un large éventail d’expériences positives permettra au chien d’établir des relations correctes à l’âge adulte. Nous allons examiner plus en détail ce que cela implique ci-dessous. Si l’âge de 3 à 12 mois est la période de socialisation la plus sensible pour les chiots, il faut savoir que ce processus ne se termine jamais vraiment. Nous devrons toujours renforcer les comportements corrects dans tous les environnements et soutenir le chien si nécessaire.

Socialisation d’un chiot avec d’autres chiens

Heureusement, la socialisation d’un chiot avec d’autres chiens est un processus relativement intuitif. Ils sont à un stade de leur vie où ils veulent explorer et rencontrer d’autres personnes. Certains problèmes peuvent compliquer ce processus, comme un traumatisme précoce, des problèmes génétiques ou, comme mentionné ci-dessus, un retrait prématuré de la mère. Dans la majorité des cas, un chiot heureux et en bonne santé voudra se socialiser de manière appropriée.

Pour notre part, nous devons simplement trouver des moyens de les aider à être socialisés de manière saine. De nombreuses communautés locales ont mis en place des cours pour chiots qui permettent à ces derniers de se réunir et d’interagir les uns avec les autres, généralement dans un environnement contrôlé. Bien que nous devions emmener votre chiot au parc où il peut rencontrer d’autres chiens, nous ne pouvons pas garantir le comportement de ces chiens.

Nous ne pouvons pas garantir que le fait d’emmener un chien dans une classe pour chiots lui apportera également des expériences positives, mais nous pouvons mieux contrôler la situation. Si nous réunissons ces chiens, ils devraient être en mesure de se socialiser mutuellement de manière positive. Nous ne devons intervenir que si le jeu devient trop agressif, mais nous devons leur permettre de tester leurs limites.

La socialisation des chiots entre eux ne constitue qu’une partie du processus. Vous devrez également trouver un moyen de les socialiser avec des chiens plus âgés. Pour cela, il faudra être avec des chiens en qui l’on peut avoir confiance. Le mieux est de contacter une personne de votre entourage possédant un chien amical et de les présenter correctement l’un à l’autre. Apprenez à le faire grâce à notre guide de présentation de deux chiens.

Une fois que vous avez fait cela et que le chiot a acquis une certaine confiance, vous pouvez l’emmener dans un parc pour chiens ou dans d’autres endroits où les chiens étrangers se rassemblent. Soyez attentif et éloignez-le en cas de problème, mais permettez-lui aussi d’enquêter, d’exercer son caractère de chiot et de s’assurer que nous ne lui inspirons pas la peur des autres animaux.

Un facteur pratique très important concerne les vermifuges et les vaccins. Le système immunitaire d’un chiot étant encore en développement, nous ne devons pas l’exposer à d’autres animaux avant le début de son programme de vaccination et de vermification. Cela leur évitera de développer certaines maladies graves qui peuvent mettre leur vie en danger.

 

Retrouvez davantage d’articles sur l’éducation de votre chien sur notre site partenaire !